top of page
Rechercher
  • Ophélie Martin

Découvrez l'auto-hypnose

Dernière mise à jour : 13 mars 2020


Le principe de l'auto-hypnose consiste à se plonger soi-même dans une transe hypnotique, c'est-à-dire parvenir à accéder à un état de conscience modifié. Une technique qui aide en cas de difficultés

Cette pratique est présente dans certaines religions, comme l'hindouisme, et vise à affronter ses peurs, à se confronter avec ses fantasmes, et à améliorer son état psychologique, mais aussi physiologique. Les personnes qui utilisent l'autohypnose entrent dans un état de transe, généralement favorisé par la méditation, et se sentent relaxées quand elles en sortent.

C'est un processus naturel, un état entre la veille et le sommeil auquel nous nous connectons tous naturellement. Nous pouvons parler d'état de conscience élargie. Nous pouvons nous retrouver en “auto-hypnose” parce que nous souhaitons induire cet état ou nous y retrouver sans le vouloir nécessairement. Par exemple, lors de longs trajet en voiture, certaines conditions sont propices à nous laisser glisser dans cet état d’auto-hypnose. Les sens sont saturés : la vision par la concentration sur la route, l’ouïe par le son de la voiture, et ce dans une position d’immobilité. A certain moments, nous pouvons avoir la sensation que notre esprit “décroche”, de ne plus savoir par où nous sommes passés, ou combien de temps nous avons déjà roulé.

En état d’auto-hypnose, notre inconscient est très réceptif. Hors, c’est justement cette partie de nous qui nous conditionne : – dans la majeure partie des choix que nous posons – mais aussi qui sous tend les comportements qui nous échappent comme la dépendance, les problèmes de sommeil, les relations difficiles, …


Et pourquoi ne pas tenter l'expérience?


Voici un exercice d’apprentissage simple à l’induction. L’objectif ici est de vous faire découvrir la technique et de travailler le processus.

Pour cet exercice, faites appel à un souvenir positif lié à vos dernières vacances ou à tout autre moment dans un lieu qui vous est agréable. Plus ce souvenir sera agréable et positif, plus l’autohypnose sera facilitée. Ici, il est question d'une plage, mais vous pouvez faire appel à vos propres "lieux ressources", comme un jardin, la montagne...

Confortablement installé dans mon fauteuil, je peux garder les yeux ouverts, ou choisir de les fermer dès maintenant, et tandis que je peux sentir la position de mon corps et entendre ma respiration, je laisse venir, à mon rythme, les moments les plus agréables de ce séjour.

Je peux retrouver les détails, les paysages, et chaque chose intéressante pour moi. Je peux sentir le sol sous mes pieds lorsque je me promène sur le sable, entendre le son des vagues qui vont et viennent sur la plage.

Tandis que j’observe les couleurs du paysage, la forme des arbres, je peux également sentir la chaleur du soleil sur ma peau, la petite brise marine, les embruns salés sur mes lèvres.

Il m’est également possible d’entendre le murmure du vent dans les arbres, des gens qui parlent, ou simplement le silence … de retrouver cette perception particulière que l’on a dans certains moments comme magiques, où l’esprit et le corps se détendent et retrouvent leur liberté naturelle…

A ce stade, vient la phase de travail, la phase dans laquelle je peux me concentrer sur l’objectif de cette séance, mais ce n’est pas le but aujourd’hui. Aujourd’hui, je profite agréablement de ce moment de détente et de calme intérieur en regardant encore une fois ce paysage et en continuant à en ressentir tous les éléments, les odeurs et les couleurs.

Et maintenant, comme après une bonne promenade ou des vacances reposantes, je retrouve tout mon tonus et mon énergie pour le reste de la journée.


Extrait du livre : 50 exercices d’autohypnose – Mireille Mayer

Pour aller un peu plus loin, vous pouvez également télécharger un guide de l'auto hypnose en cliquant ici (source: http://www.hypnosetherapies.net)


47 vues0 commentaire
bottom of page